Témoignage : La rilatine, a abattu ma vie

Bonjour, je suis étudiant, j’ai 20 ans.
 
Jadis perturbateur, de par mes attitudes et réactions excessives, mes instituteurs m’ont recommandé d’aller voir un psychiatre. Mes parents, aux vues de mes lamentables résultats, n’ont pas traîné et m’ont confié à un neuropsychiatre. Ce neuropsychiatre m’avait diagnostiquer une hyper-activité, et a proposer à mes parents, un peu de magie. La rilatine, au début, c’était génial, mes résultats écrasaient ceux des premiers de classe, mon cerveau était véritablement booster. Seulement, quelques années plus tard, après tests, l’on a constater une baisse de QI de 10. J’était à 170 et me voici à 160. J’ai fait ce test car je me trouvait un peu plus lent du bulbe. Je suis devenu paranoïaque aussi et de manière aiguë en prime. Je suis devenu d’un calme époustouflant, j’ai des problèmes cardiaques quand je prends ces cachets, et la dessus, mon neurologue me rassure, en me prescrivant un autre médicament pour le coeur … Elle est belle la médecine. Je suis fermé a la limite de l’introverti. Tandis qu’avant on pouvait presque me qualifier d’exubérant. Je n’éprouve plus aucune difficultés au cours mais en revanche, les relations se font plus rares et je me ferme de plus en plus. De plus, je suis drogué et le reconnaît, car on ne s’en cache pas, c’est tout de même un dérivé d ‘extasie. J’ai des maux de têtes insupportables quand je n en prends pas le soir. Ma vie à changer. Bien sur, je suis reconnaissant pour ce que cela m’a apporter au niveau étude,  mais moi, je ne me reconnais plus, et cela me fait peur… Je voulais faire neuro-chirurgien depuis que je suis petit mais mes mains tremblent désormais, cela m’est donc impossible, d’exercer le métier pour le quel j’aurais tout donner. La natation, sport que j’adore, et que je pratique aussi depuis que je suis tout petit, m’est désormais inaccessible, car mon coeur ne suivras plus. Même ma respiration en a pris un coup. De fait, si le coeur pompe mal, la compensation d’oxygénation se fera par l’accélération du rythme respiratoire, et donc l’endurance en est anéantie….  
Ma vie, mes espoirs, mon avenir, amadoué et trahi par la médecine, s’est envolée à jamais …
 
Cordialement …
 
Publicités
Cet article a été publié dans ritaline. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Témoignage : La rilatine, a abattu ma vie

  1. Lowell dit :

    Cet article me semble exagéré. Moi aussi je suis hyperactive. Pendant mon enfance j’était toujours joyeuse et exubérante, je suis maintenant devenue calme et introvertie, sans prendre de médicaments. Je pense que est seulement passé d’un profil du trouble à un autre, le médicament n’y est pour rien. Pour la baisse de QI je n’en sais rien, mais as tu réfléchi à d’autre causes de ton problème?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s