hyperactivité : certaines causes

La vraie cause
SITE D’INFORMATION SUR L’HYPERACTIVITE, L’AUTISME ET L’EPILEPSIE
IL N’Y A PAS UN SEUL CAS QUI JUSTIFIE LA PRISE DE RILATINE
LES DROGUES COMME LES AMPHETAMINES OU LE METHYLPHENIDATE OU TOUT AUTRE DERIVE (LP, Attenta, Metadate, Methylin, Penid et Rubifen) DEVRAIENT TOUT SIMPLEMENT DISPARAÎTRE, CAR ELLES SONT DANGEREUSES ET INEFFICACES.
CHAQUE PRESCRIPTION DE RILATINE EST UN ECHEC ET UNE ERREUR MEDICALE
Le pédopsychiatre américain Leon Eisenberg transformera l’agitation des enfants en un «trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ». Peu avant sa mort Eisenberg dira s’être trompé, que ce fameux trouble n’existait pas. Trop tard, l’appareil étatico-médical s’en était emparé aux fins d’écouler des psychotropes, tels que la ritaline ou le méthylphénidate, auprès d’enfants diagnostiqués TDAH, ils sont alors plongés dans la dépendance médicamenteuse, n’arrivent plus à réfléchir, souffrent de dépression, de sautes d’humeur .
Il existe une corrélation claire entre la prescription de benzodiazépines pendant la grossesse et l’explosion du nombre d’enfants souffrant de troubles déficitaires de l’attention
Les médicaments contre les psychoses, comme la schizophrénie (+37 %) et les troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) (+35 %) sont de plus en plus utilisés d’année en année, tout comme les médicaments contre le diabète (+24 %) et l’asthme (+21 %).
l’intoxication au phosphate provoque un dérèglement du métabolisme, en bloquant la sécrétion de l’hormone noradrénaline des glandes surrénales
L’exposition prénatale au bisphénol A (BPA), une substance se trouvant dans certains plastiques, pourrait être liée à des comportements anormalement agressifs et hyperactifs à deux ans chez les filles, selon une étude publiée dans la revue Environmental Health Perspectives.
Il est clair que l’alimentation sans phosphates ne guérit pas définitivement un enfant souffrant d’hyperactivité et de déficit d’attention dans le sens que dès que ce dernier en remange, ses symptômes reviennent, mais si le fait de ne plus manger de phosphates permet à un enfant de pouvoir à nouveau se concentrer, et d’éviter ainsi la ritaline, alors, il est clair que ça en vaut la peine. De toute manière on ne prend aucun risque à essayer.
Une exposition prénatale au mercure, ou encore une exposition postnatale au plomb, multiplieraient les risques pour un enfant de développer un trouble du déficit de l’attention et d’hyperactivité (TDAH). Cette découverte, à mettre au crédit de chercheurs canadiens, confirme les effets délétères de ces deux métaux lourds sur le développement de l’enfant
3 à 5 % des enfants occidentaux sont diagnostiqués comme souffrant du Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDA/H), considéré par la médecine comme une « maladie neurologique ».
Mais il faut bien réaliser que, contrairement à d’autres maladies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer, il n’y a aucun test psychométrique, biologique ou physique, comme un scanner du cerveau par exemple, qui permette de diagnostiquer le TDA/H.
C’est pourquoi cette « maladie » est avant tout fondée sur l’opinion du médecin, sur l’idée qu’il se fait de la façon dont devrait se comporter un enfant normal. Le diagnostic de TDA/H est d’ailleurs généralement fait à la suite de difficultés scolaires, autrement dit d’une incapacité de l’enfant à s’astreindre aux contraintes de l’enseignement collectif, parce qu’il est sans cesse en train de remuer et d’être intéressé par tout ce qui l’entoure, au lieu d’écouter sagement le professeur.
Ce qui nous amène à une très intéressante réflexion sur l’origine réelle du TDA/H.
Ce que vous mangez peut-il vous rendre agressif ?
LE PLUS. Et si le contenu de notre assiette nous contrôlait bien plus qu’on ne le pense ? Un nombre croissant de recherches scientifiques démontre que l’alimentation peut influencer l’humeur et les comportements humains, dont l’agression.
Les métaux lourds participeraient au manque d’attention et à l’hyperactivité de l’enfant. L’exposition lors de la grossesse au plomb pourrait favoriser l’hyperactivité chez l’enfant à naître. De même, certains pesticides (pesticides organophosphorés), colorants alimentaires, conservateurs, présents par exemple dans les fruits et légumes, participeraient au développement de troubles du comportement comme l’hyperactivité ou contribueraient à les amplifier.
Lorsqu’on examine ses ajouts et amendements, on voit tout de suite qu’il s’agissait essentiellement pour lui de redéfinir la dépression et l’hyperactivité en trouble bipolaire caché ou mal diagnostiqué – autrement dit d’élargir le marché du Seroquel. C’est à la faveur d’opérations de « condition branding » de ce genre que le marché des antipsychotiques a littéralement explosé ces dix dernières, pour atteindre un chiffre d’affaires de 18 milliards de dollars par an. En promouvant agressivement le concept de « trouble bipolaire », les fabricants d’antipsychotiques et d’antiépileptiques ont réussi à capter le marché détenu auparavant par les antidépresseurs du type Prozac et les psychostimulants comme la Ritaline.
Les maladies telles que la fibromyalgie, la fatigue chronique, la spasmophilie, les maladies auto-immunes, les allergies, mais aussi les maladies neuro-dégénératives comme la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, la sclérose en plaques, l’autisme, l’hyperactivité etc … sont presque toujours dues en co-facteur principal, à une intoxication aux métaux lourds, issue le plus souvent des amalgames dentaires au mercure.
la vraie histoire


Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s